Fort Teremba  

Le Fort de Téremba



Le Fort de Téremba, situé sur la commune  de Moindou à 1h 30 de Nouméa, vous propose:

- A l’intérieur du Blockhaus et de la prison son exposition permanente consacrée au bagne, à l’insurrection de 1878 et à la sauvegarde du site.
Cette présentation dynamique (bornes interactives, animations audio-vidéo, maquettes, mannequins…) s’adresse à tous les publics dès l’âge de 7ans.
- A l’extérieur du fort son circuit balisé qui vous permettra de mieux appréhender l’organisation de cet ancien pénitencier.


Ouverture : tous les jours de 9h à 16h ( fermeture annuelle les 23,24,25,30,31 décembre et 1er janvier)
Tarif visite libre:

Adulte : 800 frs ( 6,5 € ) - Sénior : 500 frs (4,2 € ) - Enfant à partir de 6 ans et étudiant : 400 frs (3,4 € ) - Enfant de moins de 6 ans et handicapés titulaire de la carte: gratuit.

Tarif visite guidée sur réservation ( minimum 4 adultes):

Adulte: 1 500 frs (12,5 € ) - Sénior : 1 000 frs ( 8,3 € ) - Enfant à partir de 6 ans et étudiant: 500 frs ( 4,2 € ) - Enfant de moins de 6 ans et handicapé titulaire de la carte: gratuit.

Tarif groupe:

Nous consulter


Téremba hier

Téremba voit le jour en 1871, au sommet d’un plateau qui domine la mer. Pour son fondateur, le gouverneur Gaultier de la Richerie, cet établissement est voué à devenir le centre pénitentiaire et administratif du vaste territoire d’Uaraï qui s’étend sur La Foa-Farino-Moindou.

Le besoin grandissant de terre pour y installer les bagnards les plus méritants est à l’origine, en juin 1878, du déclenchement de l’insurrection kanak menée par le chef Ataï. Elle aura, entre autre conséquence l’édification du fort militaire que nous pouvons voir aujourd’hui. A partir de 1890 l’établissement entre dans une phase de déclin, jusqu’à sa vente aux enchères en 1919.


Téremba aujourd'hui

C’est en 1984 que l’association Marguerite décide de sauver de l’oubli ce haut lieu de l’histoire calédonienne. Elle obtient, en 1989, son rachat par la commune de Moindou et son classement comme Monument Historique, par la Province Sud.
Aujourd’hui le site, qui s’étend sur 11 hectares, fait l’objet d’un ambitieux programme de réhabilitation, porté par les collectivités.
Le Centre d’interprétation de Téremba est également un lieu d’accueil pour les élèves des  Classes patrimoine qui découvrent, ici, une page importante de l’histoire du pays.
Enfin, 180 figurants bénévoles font revivre, chaque année, cet ancien pénitencier, le temps d’un spectacle Son et Lumière unique sur le Territoire.